Grève du 13 janvier :
entre santé publique et santé scolaire

Colère et lassitude dominent dans les écoles, les collèges et les lycées, et sont portées ce jour de grève dans les cortèges qui défilent contre les protocoles erratiques du ministère de l’Éducation nationale. En marge, la réforme du bac se devine comme une nouvelle étape dans le « mépris » éprouvé pendant cette mandature.

Par Antony Soron, maître de conférences HDR,
formateur agrégé de lettres, Inspé Sorbonne Université.

7 janvier 2015 :
qu’écrire sur l’onde de choc ?

Six ans après les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Casher de Vincennes, l’heure est moins à la commémoration qu’à l’actualité liée au Covid-19. Plusieurs récits et témoignages continuent de raconter ou d’y renvoyer. Ils permettent de se souvenir où chacun était ce soir-là et de penser l’après.

Par Antony Soron, maître de conférences HDR,
formateur agrégé de lettres, Inspé Sorbonne Université.

Ouistreham : Emmanuel Carrère filme la France qui se lève tôt

Sollicité par Florence Aubenas pour adapter son livre enquête, l’écrivain et cinéaste garde sa ligne tout en retenue pour cette fiction chez les travailleurs pauvres. Juliette Binoche incarne la journaliste qui s’infiltre incognito pour décrire de l’intérieur un quotidien qu’elle méconnait et qui franchit la ligne en s’attachant à ses collègues.

Par Philippe Leclercq, professeur de lettres et critique.

Fractures sociales et scolaires : non à la fatalité

Les slogans sur l’égalité des chances réveillent l’esprit critique. Le fait de l’affirmer masque des inégalités criantes, sans remédier à ce qui les alimente. Deux ouvrages décrivent une réalité dégradée et dénoncent les dysfonctionnements de l’école républicaine. À quand un projet politique articulant lutte contre la pauvreté et réussite scolaire ?

Par Alexandre Lafon, professeur d’histoire et historien

Sans famille, d’Hector Malot : le grotesque comme moteur de la satire

Adaptée par Léna Bréban et Alexandre Zambeaux sur la scène du Vieux-Colombier, Sans famille replonge dans ce voyage initiatique phare de la littérature de jeunesse. Sur un plateau tournant qui chante les changements de paysages, la dramaturge tourne la cruauté en dérision et célèbre les compagnons d’infortune et la solidarité.

Par Philippe Leclercq, professeur de lettres et critique

Les Gros patinent bien, cabaret de carton : hilarant

Revenir aux sources du comique en partant de cartons comme dans le cinéma muet : c’est la ressource majeure de Pierre Guillois et Olivier Martin-Salvan dans la pièce qu’ils jouent au Théâtre du Rond-Point. Croisant mimes, langue inventée et intrigue rocambolesque, ils se livrent à un numéro de duettistes désopilant et trépidant.

Par Pascal Caglar, professeur de lettres

Un héros, d’Asghar Farhadi : un peu escroc

Un homme en prison pour dette tente d’honorer son créancier, mais reste le jouet d’une mécanique écrasante. Thriller social, Un héros, d’Asghar Farhadi, brosse une chronique de la société iranienne. Le cinéaste interroge la figure du héros, confronte mensonge et vérité, et observe comment se construit une réputation.

Par Philippe Leclercq, professeur de lettres et critique de cinéma

Simone Veil, les combats d’une effrontée

Mise en scène par Pauline Susini au Théâtre Antoine d’après son autobiographie Une vie (Stock), cette pièce sur le parcours de Simone Veil peut s’inscrire dans le thème 2021 du programme d’histoire des arts au lycée : « Femme et féminisme ». En plus du témoignage sur les camps de la mort, c’est son combat pour le droit à l’avortement et son rapport au travail qui priment.

Par Pascal Caglar, professeur de lettres