La Générale, de Valentine Varela :
des élèves et des profs sur la balance

La voie technologique reste dévalorisée au lycée. Le fossé entre les élèves qui poursuivent des études et les autres ne cesse de s’élargir. Le documentaire La Générale en interroge les causes en montrant des enseignants dévoués et des élèves piégés par le couperet de l’orientation.
Par Antony Soron, maître de conférences HDR, formateur agrégé de lettres, Inspé Paris Sorbonne-Université

Un monde nouveau, de Cyril Dion : développer la conscience citoyenne

La mini-série documentaire co-écrite par Cyril Dion a déjà été visionnée par un million de spectateurs. En accès gratuit sur la chaîne Arte, elle reste disponible jusqu’en mai 2023. Six mois : le temps d’une prise de conscience globale du péril qui s’annonce en cas d’inaction climatique ?
Par Antony Soron, maître de conférences HDR, formateur agrégé de lettres, Inspé Paris Sorbonne-Université.

L’allongement du délai d’inscription :
le signe de trop

Depuis de longs mois, le vivier des candidats aux concours de l’enseignement se tarit. Alors que la date butoir d’inscription était prévue au 18 novembre, le ministère de l’Éducation nationale l’a reportée au 2 décembre. Simple report ou signe des temps ?

Par Antony Soron, maître de conférences HDR, formateur agrégé de lettres,
Inspé Paris Sorbonne-Université.

Notre Planète : S’éduquer, s’informer, pour mieux agir

Devant l’urgence climatique, chaque degré et chaque action comptent. L’École des lettres lance une rubrique croisant notamment les lettres, les sciences, les arts, l’économie et la pédagogie pour évoquer le sort de la Terre et du vivant. Une nouvelle référence pour démarrer : Le Grand Livre du climat, sous la direction de Greta Thunberg.

Par Ingrid Merckx, rédactrice en chef de L'École des lettres

Ailes de géant, épisode 8 :
Philippe Meirieu, « enseigner ce qui libère et ce qui unit »

Le pédagogue Philippe Meirieu vient de publier, avec le philosophe Abdennour Bidar, un essai chaleureusement intitulé Grandir en humanité (Autrement). Ils y défendent un enseignement qui libère et unit, pour permettre à chacun de se construire parmi des semblables avec sa singularité. La littérature et les oeuvres jouant le rôle de commun. L'entrée dans l'écrit reste sous-estimée à l'école selon lui, alors que l'écriture est une des caractéristiques de l'être humain.

Parce que chaque élève compte :
pour le meilleur, sans le pire

Cet ouvrage du collectif Territoire vivants, coédité par les Éditions de l’Atelier et L’École des lettres, présente deux cents pages de résistance pour des pédagogies exigeantes contre les assignations territoriales, la concurrence des mémoires, les inégalités de traitement. De quoi inspirer enseignants et responsables administratifs et politiques.

Par Alexandre Lafon, professeur d’histoire