Étudier des « Lettres familières » d’écrivains

Cette séquence autour du recueil de Lettres familières réunies par Marie Pérouse-Battello (« Classiques » de l’école des loisirs) s’adresse à des élèves de troisième et s’inscrit dans l’axe d’étude intitulé « Se raconter, se représenter », les Instructions officielles recommandant la lecture « d’extraits d’œuvres de différents siècles et genres, relevant de diverses formes du récit de soi et de l’autoportrait : essai, mémoires, autobiographie, roman autobiographique, journaux et correspondances intimes ».
Outre le développement de compétences orales et écrites, cette séquence vise à assurer une passerelle entre les classes de troisième et de seconde.
Elle fait alterner lectures analytiques en classe et lectures cursives afin d’asseoir des repères de culture littéraire utiles en vue de l’entrée au lycée. Elle peut prendre place au cours du dernier trimestre et offre aux élèves l’occasion de rencontrer certains auteurs qui seront au cœur des objets d’étude en seconde, parmi lesquels, pour ne citer que ceux du XIXe siècle, Stendhal, Chateaubriand, Flaubert, Baudelaire ou encore Rimbaud.

La lettre, instrument de la connaissance d’autrui… et de soi

Séance 1. Saisir le triple enjeu de la séquence grâce à un travail d’écriture.
Séance 2. Comprendre la structure de l’ouvrage.
Séance 3. La lettre inquiète : être sans nouvelles de…
Séance 4. La lettre comme un retour sur soi : exprimer l’imminence de la mort.
Séance 5. La lettre comme récit : rendre compte d’un fait marquant.
Séance 6. Lettre d’adieu, lettre d’annonce et lettre « ostensible ».
Séance 7. Travailler l’oral avec des lettres familières d’écrivains.
Séance 8. Évaluation.

Pour recevoir gratuitement cette séquence
exclusivement réservée aux enseignants, écrire à :

courrier@ecoledeslettres.fr

en précisant votre établissement

 

Image par défaut
Antony Soron

Laisser un commentaire