Blaise Cendrars : « Du monde entier » Étude intégrale (séquence)

La poésie en première doit être étudiée à travers un groupement de textes et / ou une œuvre intégrale. Mais comment concevoir un parcours qui initie les élèves à la lecture analytique et à l’interprétation d’un texte dans sa globalité sans multiplier des regards complémentaires mais fragmentés qui risquent de réduire l’œuvre à une addition de passages et de points de vue thématiques ou formels ? Dans le cas de la poésie, cette question est encore plus aiguë, car la plupart des lecteurs ne la connaissent qu’à travers le filtre des anthologies. Le « recueil » de poèmes a le mérite d’être fractionnable, donc adaptable à l’appétit de chacun, et en même temps de receler dans ses éléments un condensé de toutes les qualités réunies dans l’ensemble. À une extraordinaire diversité thématique et formelle, le recueil de Cendrars « Du monde entier » ajoute le mérite de se situer dans un domaine de lisibilité à mi-chemin de l’évidence et de l’obscurité qui autorise une lecture immédiate, mais aussi un besoin de comprendre que le professeur pourra aider à transformer en un « désir d’interpréter ». Il présente aussi un rythme, une dramatisation, un contenu narratif, qui incitent à une lecture linéaire tout en multipliant les indices de régularité et de surprise. Déroulement de la séquence : neuf séances.
Ecrivain :
Oeuvre :
Niveau(x) d'études :
première
Programmes :
objet d’étude - poésie
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :26