Expression orale et poésie : la radio au lycée. L’exemple de Rimbaud (séquence)

La mise en place d’ateliers « radio » dans les établissements scolaires n’est pas un phénomène nouveau, et nombreux sont les élèves qui s’investissent, sur leur temps libre, dans cette activité. Leurs motivations sont diverses : il peut s’agir de la volonté de partager une passion, du plaisir de passer de la musique ou tout simplement de l’envie de s’exprimer. Dans tous les cas, la radio permet une approche fructueuse de la communication, du rapport à autrui par la parole, car les élèves doivent bien souvent « réapprendre » à parler, en utilisant un langage très éloigné de la langue qu’ils emploient couramment, mais aussi de la langue écrite. L’expérience se révèle également un formidable révélateur de personnalité. Pourquoi, dans ces conditions, ne pas faire de la radio un outil didactique ? Quels en seraient les bénéfices en terme d’apprentissage pour les élèves ? Il ne s’agit pas ici de chercher un nouveau gadget pour intéresser les élèves, mais de profiter de l’effet pédagogique (motivation, regain d’intérêt pour la matière) afin de construire un dispositif didactique pertinent. Déroulement de la séquence : six séances dont la trame est donnée en résumé : oralisation des poèmes, lectures comparées, lectures analytiques, production d’une interview radiophonique imaginaire, écriture d’invention, réalisation d’un dossier radiophonique, lectures cursives…
Siècle :
Ecrivain :
Niveau(x) d'études :
première
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :9