Guillaume Apollinaire : la mise en « je » dans les contes

1. Les jeux de la narration – les formes de la présence du « je » – le « je » du narrateur et l’auteur – le « je » exhibé du narrateur – la discrétion du « je » du narrateur – la démission du « je-premier » – la multiplication des « je » : les récits enchâssés 2. Le narrateur et l’acteur : le double visage du « je » – le « je-acteur » – perspectives, savoir et parole du « je »
Rubrique :
Siècle :
Magazine spécial : Apollinaire. Fictions (2)
Niveau(x) d'études :
classes préparatoires et concours
Programmes :
objet d’étude - autobiographie
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :20