Honoré de Balzac : l’art et l’idéal dans « Le Chef-d’œuvre inconnu »

Les réflexions de Balzac sur les rapports qui unissent création artistique et sensibilité immédiate… 1. Un art prométhéen – le discours de Frenhofer : à la recherche du sens perdu (la nature matérielle de la pensée ; dépasser la matière par la matière ; une intuition spiritualiste de l’unité) – le discours de Frenhofer : l’artiste Prométhéen (l’imitation des maîtres ; l’imitation de la nature ; l’artiste, rival de Dieu ?) – la faillite de Pygmalion (féconder la matière ; la critique de l’intelligence ; la pensée destructrice) 2. La représentation romanesque de l’artiste peintre – Frenhofer (l’art et le fantastique ; le schéma faustien ; la richesse) – Poussin, la trame du roman d’initiation (une forme signifiante : la nécessité de l’apprentissage ; la conception idéaliste de l’artiste ; le capital énergétique du créateur) – Porbus 3. Les insuffisances de l’idéalisme – la confusion du référent (la passion, nostalgie de l’absolu ? ; « Le Chef-d’œuvre inconnu » ou la confusion de l’image et du modèle ; la perte du référent) – les causes d’un échec – fatalité humaine
Rubrique :
Siècle :
Ecrivain :
Niveau(x) d'études :
première
Programmes :
objet d’étude - roman et personnages
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :24