L’autoportrait au cinéma (séquence)

Parmi les nombreuses formes de littérature à la première personne figure l’autoportrait ; or le cinéma, intéressé d’abord par le documentaire et la fiction, n’a eu de cesse de s’approprier les différents genres littéraires : il s’est donc naturellement intéressé à cette pratique. Si l’on peut penser que les élèves connaissent l’autoportrait en littérature, et plus probablement encore en peinture, ils l’ont sans doute rarement rencontré à l’écran. C’est pourquoi cette séquence propose une approche de l’autoportrait à partir de deux films, et deux cinéastes, très différents : « Journal intime », de Nanni Moretti (1994) et « Foutaises », de Jean-Pierre Jeunet (1989). Déroulement de la séquence : six séances.
Niveau(x) d'études :
troisième
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :12