L’orthographe, une question de principes

La forme graphique d’un mot, son orthographe, est la résultante de nombreux facteurs : linguistiques (par l’histoire de ce mot et le « système » actuel), mais aussi sociaux (du fait des décisions prises par diverses institutions au cours des siècles) et idéologiques (la représentation que les usagers, et tout d’abord les enseignants, se font de leur écriture influant largement sur les possibilités d’évolution de celle-ci). C’est à partir de la notion de représentation que vont se fonder les prises de position. Or la représentation de l’orthographe française est celle d’un ensemble de règles fort nombreuses, parfois contradictoires et toujours accompagnées d’exceptions. Le propos de cet article est de montrer que la notion de règle est fondamentalement captieuse, c’est-à-dire que, sous des apparences de vérité, elle induit en erreur. À sa place, est proposée celle de principe, de régularité générale récurrente…
Programmes :
étude de la langue - orthographe
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :7