Paul Verlaine : « Promenade sentimentale »

1. Le cercle de l’errance – la structure du poème : une composition concentrique (le paysage ; la promenade ; l’hallucination du fantôme) – l’effet de continuité (au niveau de la versification ; au niveau de la syntaxe ; au niveau grammatical) 2. La langueur verlainienne : un sentiment d’irréalité du sujet et du monde – le fantôme laiteux – la promenade – le paysage (un « impressionnisme symbolisant » ; la musique verlainienne) 3. Une secrète aspiration à la mort – variations sur fond de ressemblances – angoisse et fascination de la mort – les ondes blêmes En annexes, deux schémas : la structure du poème et la structure de la partie centrale du poème.
Rubrique :
Siècle :
Ecrivain :
Niveau(x) d'études :
première
Programmes :
objet d’étude - poésie
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :14