« Retour au sommaires

Sommaire n°2 2009-2010

Redécouvrir les "Fables" de Florian

Florian

Les « Fables » de Florian ou l’art de « conter gaiement »

par Stéphane Labbe

Les Fables de Florian s’inscrivent à la fois dans le prolongement des Lumières et dans la lignée des grands moralistes du XVIIe siècle. Mais elles apportent également un témoignage indirect sur les jours sombres de la Révolution et sur les interrogations que celle-ci put susciter. L’œuvre de Florian constitue donc un parfait exemple de ces textes que les instructions officielles invitent à mettre en relation avec le programme d’histoire. Elle nous permet, par ailleurs, de revenir sur le genre de la fable, Les élèves auront la surprise de découvrir, dans un langage plus accessible que celui de la Fontaine l’univers pittoresque et extravagant de la fable.

Lire la suite

Granville

Analyse d’une illustration de J. J. Grandville – « La Carpe et les Carpilllons »

par Stéphane Labbe

Les Fables de Florian permirent à Grandville d’affiner un talent naturellement disposé à l’art de l’anthropomorphisme dans la représentation animale. Il atteindra le sommet de sa technique avec Vie privée et publique des animaux, publié en 1842. Si l’illustration réalisée par Grandville manifeste une parfaite intelligence de la fable, elle permet aussi à l’artiste d’explorer l’un de ses conflits intimes qui le hanteront jusqu’à sa mort, survenue de façon inexpliquée en 1847.

Lire la suite

Granville

Découverte d’un genre en sixième – la fable

par Dominique Jolivet

Les fables restent au programme de français pour les classes de sixième en cette rentrée 2009-2010, et les Instructions officielles font à nouveau la part belle à La Fontaine. Un autre fabuliste, du xviiie siècle, cette fois, mérite cependant l’attention – Jean-Pierre Claris de Florian, dont L’École des loisirs publie un recueil de Fables dans la collection « Classiques ». Huit séances sont proposées pour découvrir en classe de sixième le genre de la fable et un écrivain majeur.

Lire la suite

Tomi Ungerer

Pour une approche ludique du nouveau programme de sixième

par Marie-Claude Hibert

Comment susciter un engouement pour le français et amener la plupart des élèves à savoir tout à la fois utiliser un dictionnaire, apprécier un conte, théâtraliser une fable, analyser une bande dessinée, inventer une publicité, s’aventurer dans les textes fondateurs, lire un roman, structurer un récit tout en abordant ou en approfondissant la connaissance de la langue française ? Il apparaît que la progression annuelle peut aisément passer par une approche ludique et concrète du programme dont nous proposons ici les principales étapes.

Lire la suite

Orphée

Vocabulaire, conjugaison et expression. Les verbes « courir » et « aimer »

par Yves Lucas

Cette fiche explore le champ sémantique des verbe aimer et courir. Les variations de sens mettent en jeu les relations syntaxiques entre le verbe et le contexte, ainsi que les rapports sémantiques entre les différentes notions désignées par ces mots.

Lire la suite

l'Armée du crime

Cinéma et histoire – « L’Armée du crime », de Robert Guédiguian

par Daniel Salles

Le film L’Armée du crime, de Robert Guédiguian, met à l’honneur le personnage du poète et résistant Missak Manouchian qui commandait à Paris le groupe des Francs tireurs partisans de la main d’œuvre immigrée (FTP-MOI) et fut exécuté, avec vingt-deux de ses camarades, en février 1944. Voici quelques pistes pédagogiques pour accompagner la découverte de ce film et des événements qu’il évoque.

Lire la suite

le Louvre

Histoire de l’art – Écrire avec, à partir de, sur... l’œuvre d’art au musée du Louvre

par Thérèse De Paulis

Dix établissements scolaires, une trentaine de classes, soit environ mille élèves, une quarantaine d’enseignants, ainsi qu’un groupe de parents assidus ont imaginé un partenariat avec le musée du Louvre pour mettre en œuvre les programmes d’histoire des arts à l’école et au collège. L’École des lettres rendra compte tout au long d’année de cette expérimentation qui a permis d’élaborer des pistes concrètes aisément transposables dans le premier et le second degrés.

Lire la suite

S'abonner