Dante : « La Divine Comédie ». De la quête de soi à la poésie engagée. Étude d’extraits (séquence)

Étudier dans une classe de troisième un groupement d’extraits de « La Divine Comédie » peut paraître surprenant. Cette œuvre du Moyen Âge est devenue obscure, d’une part parce que le poète y multiplie les références mythologiques et bibliques et, d’autre part, parce que l’œuvre est ancrée dans une situation d’énonciation précise, la fin du XIIIe siècle italien, et est, de ce fait, codée. Cependant, « La Divine Comédie », qui figure dans les accompagnements des programmes, donne à lire une démarche argumentative originale, entre le récit autobiographique et l’épopée, entre la fable et le conte philosophique. En ce sens, cette étude est l’occasion de créer un lien entre les différents pôles du programme (l’autobiographie, la poésie lyrique, la poésie engagée et les textes narratifs à visée argumentative). Elle amène les élèves à manipuler les différentes formes de discours et à découvrir les procédés utilisés dans le discours narratif pour convaincre le lecteur. Déroulement de la séquence : sept séances.
Siècle :
Peintre :
Ecrivain :
Niveau(x) d'études :
troisième
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :24