Du « Feu », de Barbusse, aux « Croix de bois », de Dorgelès. Prix littéraires et récits de guerre

1. Situation politico-littéraire au moment de l’attribution des deux prix (Goncourt et Fémina) – les jurys littéraires – les auteurs : Barbusse ; Dorgelès 2. Comment narrer la guerre et que donner à lire ? – le devoir de témoignage – les mutations dans l’imagerie traditionnelle de la guerre : la figure littéraire du simple soldat ; l’enfer des tranchées ; la « mort sans sépulture » ; les « embusqués » 3. Pourquoi « Les Croix de bois » plutôt que « Le Feu » dans l’entre-deux-guerres ? – deux carrières littéraires différemment menées – deux discours divergents sur la guerre – deux styles différents, deux approches du romanesque
Siècle :
Magazine spécial : Première Guerre mondiale et littérature (1) »
Niveau(x) d'études :
seconde
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :21