Étude intégrale

Le choix d’une œuvre à étudier avec des élèves relève toujours un peu du pari. Le programme de terminale L a mis à l’honneur « Roméo et Juliette », de Shakespeare, qui peut être aussi étudiée en seconde, dans le cadre de l’étude de la tragédie. L’intérêt manifesté par les élèves pour cette œuvre réputée difficile conduit à s’interroger sur les raisons de ce succès. Pourquoi l’étude de la tragédie à travers cette pièce du XVIe siècle fonctionne-t-elle mieux qu’à partir d’autres œuvres du répertoire ? Si la construction de la pièce est un élément qui favorise sa lecture, il semble que c’est la nature même du tragique à l’œuvre dans « Roméo et Juliette » qui explique ce succès. L’article est suivi d’un plan de séquence pour l’étude de la pièce en seconde, première et terminale.
Ecrivain :
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :18