Le triomphe de l’éloquence

Depuis que la rhétorique est à nouveau à l’honneur dans l’enseignement, le champ qui lui est assigné semble de plus en plus vaste et flou et sa définition de plus en plus labile. Pour l’étude de « L’Illusion comique », il convient d’en limiter les sens à ceux qui étaient couramment admis au début du XVIIe siècle, c’est-à-dire à ceux que les théories et les pratiques de l’époque retenaient de la double tradition antique, grecque et latine. 1. Rhétorique et dramaturgie au XVIIe siècle – définitions – l’âge de l’éloquence – théâtre et rhétorique 2. « L’Illusion comique », un exercice rhétorique ? – une démarche rhétorique – une rhétorique ostensible 3. Le triomphe de la parole – le dire et le voir, la parole et le geste – les « spectres parlants », des êtres de paroles – les illusions du discours – le discours agissant du démiurge
Siècle :
Ecrivain :
Magazine spécial : Corneille : Le Cid et L’Illusion comique
Programmes :
objet d’étude - théâtre
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :18