Pierre Corneille : paternité et filiation dans « L’Illusion comique » et « Le Cid »

Clindor et Pridamant, Géronte et Isabelle, Don Diègue et Rodrigue, Chimène et le Comte : en dépit des différences de facture et de tonalités que présentent « L’Illusion comique » et « Le Cid », le thème de la paternité et de la filiation occupe une place majeure dans ces deux œuvres. En adoptant le point de vue de l’anthropologie historique, il ne serait pas difficile de montrer que la relation de paternité et de filiation s’ordonne, dans les deux pièces, autour de la notion d’autorité paternelle, même si les différences génériques modifient la qualité ou la manifestation de cette autorité…
Rubrique :
Siècle :
Ecrivain :
Magazine spécial : Corneille : Le Cid et L’Illusion comique
Programmes :
objet d’étude - théâtre
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :14