Poètes en prison. Groupement de textes (séquence)

Ce groupement diachronique de six poèmes du XVe au XXe siècle présente des œuvres d’auteurs du patrimoine poétique : Villon, Marot, Chénier, Verlaine et Apollinaire, ainsi qu’une reproduction d’estampe du XVIIIe siècle du musée Carnavalet à Paris, « La Prise de la Bastille ». Il peut être présenté en fin d’année de troisième dans le cadre de la poésie engagée et lyrique et comme propédeutique à la seconde, ou au début de l’année de seconde pour faire prendre conscience aux élèves de la spécificité du français au lycée et de la variété des activités de lecture et d’écriture possibles. L’étude thématique ne nécessite pas de référents culturels trop précis ni de délai de lecture trop long. Le groupement permet aussi une initiation à l’histoire littéraire par l’évocation des grands moments de l’histoire poétique au sein de l’histoire culturelle et littéraire, et une mise en perspective de la manière dont le contexte sociohistorique est utilisé par les poètes. Il permet d’acquérir les notions fondamentales de métrique et d’aborder quelques procédés rhétoriques importants (figures de style). La situation peu banale du poète emprisonné peut éveiller l’intérêt des élèves pour des recherches biographiques qui entraîneront une réflexion sur la problématique littéraire des rapports entre la vie et l’œuvre. Corpus : – L’épitaphe de Villon (vers 1463) – Marot : « Au roi, pour le délivrer de prison » (1527) – André de Chénier : « Iambes », 8, 1794 – Verlaine : « Sagesse », III, 1873 – Apollinaire : « À la santé », extraits II et IV, « Alcools », 1911 – « La Prise de la Bastille » : estampe du XVIIIe siècle, Paris, musée Carnavalet Déroulement de la séquence : sept séances.
Niveau(x) d'études :
seconde
Programmes :
objet d’étude - mouvement littéraire et culturel
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :9