Pourquoi faire étudier « Thérèse Desqueyroux », de François Mauriac ?

Lire un roman ne va plus de soi pour un élève de première : « _Des pages bourrées de lignes comprimées entre des marges minuscules, de noirs paragraphes entassés les uns sur les autres et, par-ci par-là, la charité d’un dialogue _… _c’est épais, c’est compact, c’est dense, c’est un objet contondant, un livre _», écrivait déjà Daniel Pennac dans Comme un roman. Le premier avantage, très prosaïque, qu’offre _Thérèse Desqueyroux_, c’est d’être un roman assez court, tout en restant une œuvre phare du genre au XXe siècle. Ensuite, ce roman présente une structure classique, et suit une composition rigoureuse qui permet d’initier les élèves à la construction d’un récit. Mauriac a retenu des choix narratifs intéressants à faire découvrir parce qu’ils sont porteurs de sens et qu’ils peuvent devenir des outils pour faire écrire ou réécrire les élèves. Ce dossier à vocation pédagogique vise à prendre en compte au plus près les acquis des lycéens et les compétences qu’il convient de développer au cours de leur formation. L’étude du roman favorise comme il se doit l’apprentissage de notions culturelles et linguistiques mais veille à ne pas l’instrumentaliser et souligne bien le rapport entre les choix d’écriture et les problématiques de sens qui le parcourent. En pratique, il n’est pas envisageable de traiter toutes les pistes proposées, chaque enseignant choisira le ou les parcours qui lui conviennent. Pour faciliter les choix, nous avons classé les différentes activités en trois types : les explications de texte, les perspectives complémentaires et les vues d’ensemble sur l’œuvre intégrale. Le dossier est donc composé de fiches de formes diverses : questionnaires, tableaux à compléter, lanceurs d’écriture, éléments de lecture d’une page, textes de synthèse, documents à comparer etc. À travers ces formes multiples, il prend en compte l’usage de l’outil informatique autant que celui d’une pédagogie traditionnelle. **Les parcours sélectionnés sont les suivants :** 1. Au seuil de l’œuvre. 2. Une construction romanesque symbolique. 3. Regard sur un univers social. 4. Reconstitution d’un procès : Thérèse coupable ou victime ? 5. Une poétique de la simplicité. 6. Ouverture : un roman, son adaptation filmique et d’autres œuvres.
Rubrique :
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :80