S’improviser
professeur de français

Musicien enseignant en conservatoire, Laurent Coq n’avait jamais donné de cours de français jusqu’à ce qu’un dispositif mis en place dans son quartier devienne une classe de français langue étrangère. À des migrants principalement, il apprend à manier les phrases du quotidien et à déjouer les pièges de la langue.

Par Laurent Coq, pianiste
Musicien professionnel et professeur en conservatoire, je n’avais jamais enseigné le français jusqu’alors. J’ai moi-même encore bien des difficultés en orthographe (les consonnes doubles !). Mais en 2016, j’ai commencé à donner des cours de français langue étrangère (FLE) grâce au dispositif Tandem, mis en place par l’association parisienne BAAM (Bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants). […]

Pour lire la suite, téléchargez l’article ci-dessous ou abonnez-vous !
Niveau(x) d'études :
Tous niveaux
Fichier(s) lié(s) :
Page(s) :7