Tristan Corbière : « Les Amours jaunes ». Étude intégrale (2/3)

5. Le Paris de Corbière – repères biographiques – les lieux mentionnés : Montmartre, quartier emblématique – splendeur et misère de Paris, grande courtisane – quelques « tableaux parisiens » : un Paris négatif, lecture méthodique du premier sonnet de « Paris » ; un Paris d’amour 6. Corbière et l’Italie – le « grand tour » d’un poète caricaturiste : l’escale forcée à Gênes ; le séjour à Capri ; le retour par Rome – l’Italie des romantiques désacralisée : l’Italie « fleur bleue » de Madame de Staël ; la légèreté de Musset et le mépris de Byron ; Lamartine, saint Joseph d’une Italie idéalisée – une caricature très colorée : les hauts lieux ; les mots italiens ; une Italie paradoxale et malade
Rubrique :
Siècle :
Ecrivain :
Niveau(x) d'études :
première
Programmes :
objet d’étude - poésie
Fichier(s) lié(s) :
Abonnez-vous pour acceder aux fichiers...
Page(s) :22