Dans Le Jour où tout a failli basculer (l'école des loisirs), Brigitte Smadja invente un pays où des groupes différents vivent en harmonie jusqu’à l’arrivée d’un visiteur rigoriste. De quoi lancer une discussion sur la laïcité avec un professeur d'histoire-géographie-éducation morale et civique, Jean-Riad Kechaou, qui l’enseigne à ses élèves.
Propos recueillis par Ingrid Merckx, rédactrice en chef de L'École des lettres
Brigitte Smadja vient de publier Le Jour où tout a failli basculer, un roman où il est notamment question de rituels, de croyances et d’identités au sein d’un groupe d’adolescents. Jean-Riad Kechaou est l’auteur de plusieurs articles dans L’École des lettres sur l’enseignement de la laïcité et des faits religieux au collège. En ces temps de campagne ministérielle sur la laïcité à l’école, mais aussi de polémique sur les prénoms en France, l’occasion était belle de les faire se rencontrer pour une discussion autour des paraboles, des rituels religieux et du partage. […]

Pour lire la suite, téléchargez l’article ci-dessous ou abonnez-vous !
Niveau(x) d'études :
Cinquième, Quatrième
Fichier(s) lié(s) :
Page(s) :8