LA REVUE

Appelée L’École à sa création en 1909, cette revue connaît au départ plusieurs déclinaisons par matière, dont les lettres et les mathématiques. Elle s’adresse à tous les niveaux d’enseignement, y compris dans le premier degré.

L’École des lettres… en quelques mots

Appelée L’École à sa création en 1909, cette revue connaît au départ plusieurs déclinaisons par matière, dont les lettres et les mathématiques. Elle s’adresse à tous les niveaux d’enseignement, y compris dans le premier degré.

Après la Première Guerre mondiale, elle donne naissance à une maison d’édition scolaire, les éditions de l’École, qui se développe jusqu’à créer, en 1965, un département jeunesse : l’école des loisirs. Celui-ci connaît un succès tel qu’il éclipse progressivement les parutions scolaires et devient un acteur incontournable du paysage éditorial français.

L’École des lettres se spécialise alors dans la littérature et les sciences humaines, et connaît pendant longtemps deux éditions imprimées : l’une à la couverture verte pour le collège, l’autre bleue pour le lycée.

Rassemblant aujourd’hui tout le secondaire sur un site dédié et une édition imprimée tournée vers le collège, L’École des lettres se présente comme la revue de l’enseignement littéraire et de l’actualité pédagogique et artistique. Elle ouvre un espace de réflexion et d’échanges, de découvertes et de ressources pratiques.

L’École des lettres est une publication indépendante éditée par l’école des loisirs, qui s’attache ainsi à poursuivre l’édition d’une revue littéraire, grande tradition éditoriale française.

En cette rentrée 2021, L’École des lettres propose une maquette rafraîchie, avec des nouvelles rubriques, et un site entièrement repensé comprenant des articles d’actualité, des séquences de cours inédites et un accès facilité à son précieux fonds d’archives. Avec cette meilleure interaction entre sa formule imprimée et son site, et une équipe élargie, L’École des lettres entame un nouveau chapitre de son développement.

Elle souhaite accompagner tous les enseignants, nouveaux diplômés comme expérimentés, professeurs de lettres, professeurs documentalistes et de sciences humaines et, au-delà, tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à la littérature, classique, contemporaine et de jeunesse.