Harvey, un classique de la comédie américaine,
enfin sur la scène française

Jacques Gamblin incarne Elwood, au Rond-Point, cet homme qui vit avec un grand lapin blanc imaginaire. Cette pièce, écrite en 1944 par l’américaine Mary Chase, inverse le motif du déviant qu’il faut rétablir : c’est celui qu’on traite en doux dingue qui permet la satire d’une époque.

Par Pascal Caglar, professeur de lettres

Tori et Lokita, de Jean-Pierre et Luc Dardenne :
les prénoms de l’alerte

Un enfant sans papiers, l’autre pas : en séparant une sœur et un frère avec un titre de séjour manquant, les deux cinéastes plongent dans la détresse des migrants. La mise en scène de la course intense de Tori pour retrouver Lokita doit faire figure d’électrochoc sur les consciences occidentales.

Par Philippe Leclercq, critique de cinéma

Ne tirez pas sur les contractuels

La récente session de job dating visant à recruter d’urgence des professeurs contractuels a contribué à une forme de déclassement tacite d’enseignants nécessaires au fonctionnement du système éducatif français.

Par Antony Soron, maître de conférences HDR,
formateur agrégé de lettres, Inspé Sorbonne université.

Libre Garance !,
un film pour réconcilier les élèves de troisième avec le cinéma d’auteur

Dans un hameau des Cévennes, en 1982, une famille de libertaires tente de vivre en accord avec ses idéaux. Au travers des yeux de leur fille aînée, Garance, leur singularité et leur engagement sont mis en scène sans tabou. Lisa Diaz interroge cette époque mais aussi la nôtre, à l’écologie tardive.

Par Antony Soron, maître de conférences HDR,
formateur agrégé de lettres, Inspé Sorbonne Université.

Formation initiale :
répondre aux doutes des néoprofs

Dans quelle mesure la formation initiale dispensée dans les Inspé peut-elle être à la hauteur des exigences toujours plus fortes de stagiaires légitimement déconcertés par la complexité du métier ? Essai de réponse à quelques questions que se posent les enseignants débutants.

Par Antony Soron, maître de conférences HDR,
formateur agrégé de lettres, Inspé Sorbonne Université

SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE
La subordination corrélative :
les comparatives

Après la subordination corrélative et l’exemple des consécutives, cette séquence pédagogique décortique la subordination corrélative avec les comparatives. Exercices et corrigés en fin de séquence.

Par Yves Lucas, professeur de lettres (académie de Rennes)

AUTOUR DE LA REVUE
Coédition :
Parce que chaque élève compte

Parce que l’école peut beaucoup pour les valeurs de la République, les mémoires douloureuses, le sentiment d’abandon et de relégation des élèves de certains quartiers. La dynamique Territoires vivants réunit des enseignants témoignant de parcours, d’expériences et d’innovations pédagogiques qui font mentir les discours fatalistes.

AUTEURS CONTEMPORAINS
Brigitte Giraud, ancrée dans le présent

Sélectionnée pour le prix Goncourt et le Goncourt des lycéens 2022 pour Vivre vite (Flammarion), la romancière et nouvelliste publie, chez l’école des loisirs, un roman qui prolonge, sous forme de monologues, le drame survenu dans Jour de courage (2019) : Livio, 17 ans, disparaît après avoir présenté en classe un exposé sur les premiers autodafés nazis.

Par Norbert Czarny, critique littéraire

SOMMAIRES DES NUMÉROS
ACTUALITÉS CINÉMA
Tori et Lokita, de Jean-Pierre et Luc Dardenne :
les prénoms de l’alerte

Un enfant sans papiers, l’autre pas : en séparant une sœur et un frère avec un titre de séjour manquant, les deux cinéastes plongent dans la détresse des migrants. La mise en scène de la course intense de Tori pour retrouver Lokita doit faire figure d’électrochoc sur les consciences occidentales.

Par Philippe Leclercq, critique de cinéma

ACTUALITÉS THÉÂTRE
Harvey, un classique de la comédie américaine,
enfin sur la scène française

Jacques Gamblin incarne Elwood, au Rond-Point, cet homme qui vit avec un grand lapin blanc imaginaire. Cette pièce, écrite en 1944 par l’américaine Mary Chase, inverse le motif du déviant qu’il faut rétablir : c’est celui qu’on traite en doux dingue qui permet la satire d’une époque.

Par Pascal Caglar, professeur de lettres