Couvre-chef : l’avis des chefs

Pourquoi les chapeaux, bonnets, casquettes sont-ils interdits dans les établissements scolaires ? Des lycéens du bassin niçois ont enquêté pour le concours Chasseurs d’actu qui leur a remis le prix de l’originalité.

Par Hayoub Amara, Ilan Guitton et Wady Hachaichi, lycée Vauban à Nice

Les meilleures critiques du concours Chasseurs d’actu

Deux articles ont décroché les premières places dans la catégorie critique du concours de journalisme organisé dans le bassin niçois : l’un portant sur le court métrage Lettres de femmes de Augusto Zanovello, l’autre sur l’exposition Femmes remarquables présentée à la médiathèque de Contes.

La raspoutitsa : un phénomène climatique et une alliée militaire

Ce phénomène climatique au nom étrange signifiant « le temps des mauvaises routes » pourrait retarder les troupes russes dans leur conquête de l’Ukraine. C’est du moins ce qu’a compris Mélodie Vigier, lauréate du prix scientifique du concours Chasseurs d’actu, catégorie Chasseurs confirmés.

Par Mélodie Vigier, collège Antoine Risso à Nice

Rentrée 2022 :
Un exemple de progression annuelle en première générale et technologique

Alors que le programme de première générale et technologique est particulièrement chargé, cette proposition de progression permet de mettre l’accent sur les exercices de la dissertation et du résumé, tout en variant les lectures, y compris classiques. Les annexes, sous forme de bibliographies thématiques, devaient y aider.

Par Stéphane Labbe, professeur de lettres (académie de Rennes)



Article réservé aux abonnés

Rentrée 2022 :
proposition de séquences « 0 »

Exercices de style est paru en 1947. Raymond Queneau tient la gageure de donner quatre-vingt-dix-neuf versions de la même anecdote. Adapté en chansons et au théâtre, ce défi de réécriture oulipienne constitue une belle façon d’entrer en matière au collège comme au lycée.

Par Antony Soron, maître de conférences HDR, formateur agrégé de lettres,
Inspé Sorbonne Université. 



Article réservé aux abonnés

SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE
Entre chanson et poésie :
l’exemple de Georges Brassens

Analyse du Petit Joueur de flûteau en cinquième, à laquelle s’ajoute Pauvre Martin en troisième ou seconde, cette séquence sur Georges Brassens est l’occasion d’une étude sur les genres agrémentée d’une enquête sur le répertoire de l’artiste et d’un test pour les amatrices et les amateurs. Le concours du professeur de musique est le bienvenu.

Par Yves Lucas, académie de Rennes

AUTOUR DE LA REVUE
L’École des lettres se lance dans l’édition

La première aventure est collective : la proposition est arrivée de Belgique où quatre universitaires ont nourri le projet d’éditer les formations qu’ils dispensaient en ligne autour de la littérature de jeunesse. Comprendre la littérature de jeunesse. Le livre du Mooc de l’université de Liège , paraît ce mois de mars en coédition franco-belge Pastel/L’École des lettres.

AUTEURS CONTEMPORAINS
Le rayonnement d’Annie Ernaux

L’auteure, ancienne professeure de lettres, fait l’objet d’un numéro du Cahier de l’Herne. Des hommages lui sont rendus et permettent de découvrir ou redécouvrir son œuvre en partie autobiographique. Elle y témoigne du métier d’écrire et du rôle de l’écriture dans la vie.

Par Norbert Czarny, critique littéraire

SOMMAIRES DES NUMÉROS
Sommaire n°4. Mai-Août 2022

Découvrez le sommaire complet du numéro 4 de L’École des lettres, mai-août 2022, consacré à la scène dans toutes ses formes.

ACTUALITÉS CINÉMA
Anatolia, de Ferit Karahan :
l’enfance maltraitée riposte

Bâti sur des réactions en chaîne, le scénario implacable d’Anatolia est une sévère critique du système éducatif turc. On peut aussi y lire un réquisitoire contre la violence de la politique de l’État turc actuel. Ce qui en ressort, c’est la détermination du personnage principal à sauver son camarade et à mettre les adultes face à leurs responsabilités.

Par Philippe Leclercq, professeur de lettres et critique

ACTUALITÉS THÉÂTRE
Le Bourgeois gentilhomme, de Molière :
Jourdain-Ubu, le précieux ridicule

Dans la mise en scène de Valérie Lesort et Christian Hecq, à la Comédie-Française, celui-ci excelle dans le rôle de Monsieur Jourdain, habité de folie et de prétention. Ses maîtres d’art semblent des bestioles grossies au microscope. La mécanique du rire au service de la critique sociale et de l’absurde prétention des hommes tourne à plein régime.

Par Philippe Leclercq, professeur de lettres et critique