« Humanités, littérature et philosophie », un espace de liberté ? (I)

Dans bien des descriptifs de baccalauréat, les œuvres classiques avaient tendance à céder le pas aux œuvres contemporaines. L’instauration d’un programme national met en avant la dimension première des œuvres patrimoniales et obligera donc les élèves de premières à se confronter à des œuvres indiscutablement littéraires.

Mais osons dire les choses comme elles le sont : combien d’élèves vont réellement lire La Princesse de Clèves ou Le Rouge et le Noir ? Tout notre défi est donc là, il s’agit désormais pour nous, professeur de lettres, à l’heure où les résumés et analyses diverses font florès sur Internet, de convaincre notre public de réellement lire les œuvres que nous leur soumettons.

Cette série d’articles propose une progression annuelle :

• Séances initiales. – Qu’est-ce que la rhétorique ? Quels rapports entretient-elle avec la littérature ?

• Séquence 1. – Les pouvoirs de la parole. Groupement de textes : L’orateur et son public.

• Séquence 2. – Les pouvoirs de la parole. Œuvre intégrale : Tristan et Iseut de Béroul.

• Séquence 3. – Les pouvoirs de la parole. Les représentations du monde. Œuvre intégrale : La Tempête, de Shakespeare.

• Séquence 4. – Les représentations du monde. Groupement de texte : Du récit de voyage au roman d’aventures : les nouveaux mondes vus par les occidentaux du XVIe siècle au XVIIIe siècle.

• Séquence 5. – Les représentations du monde. Œuvre intégrale : Les Fables de Florian.

Ressource(s) PDF :

Abonnez-vous pour accéder au contenus téléchargeables...

Image par défaut
l'École des lettres