Le rayonnement d’Annie Ernaux

L’auteure, ancienne professeure de lettres, fait l’objet d’un numéro du Cahier de l’Herne. Des hommages lui sont rendus et permettent de découvrir ou redécouvrir son œuvre en partie autobiographique. Elle y témoigne du métier d’écrire et du rôle de l’écriture dans la vie.

Par Norbert Czarny, critique littéraire

Le Bourgeois gentilhomme, de Molière :
Jourdain-Ubu, le précieux ridicule

Dans la mise en scène de Valérie Lesort et Christian Hecq, à la Comédie-Française, celui-ci excelle dans le rôle de Monsieur Jourdain, habité de folie et de prétention. Ses maîtres d’art semblent des bestioles grossies au microscope. La mécanique du rire au service de la critique sociale et de l’absurde prétention des hommes tourne à plein régime.

Par Philippe Leclercq, professeur de lettres et critique

Crise de l’attractivité :
le rapport un peu court de Gérard Longuet

Nouveau billet d’humeur sous forme de dialogue pour décrypter efficacement le rapport remis à la commission des finances du Sénat sur la crise des vocations aux concours de l’enseignement. Avec ce conseil : si les experts ne descendent plus sur le terrain, qu’ils fassent monter profs et syndicats dans les ministères.

Par Pascal Caglar, professeur de lettres à Paris

Le discours mémoriel contemporain :
un support pédagogique ?

Centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918, journée souvenir de l’esclavage en mai 2019, panthéonisation de Maurice Genevoix et de Joséphine Baker, hommage aux harkis ou aux victimes du génocide des Tutsi, soixantième anniversaire de la guerre d’Algérie : le premier quinquennat Macron a été émaillé de cérémonies mémorielles. Inflation des mémoires ou politique éducative ?

Par Alexandre Lafon, historien et professeur d’histoire

Anatolia, de Ferit Karahan :
l’enfance maltraitée riposte

Bâti sur des réactions en chaîne, le scénario implacable d’Anatolia est une sévère critique du système éducatif turc. On peut aussi y lire un réquisitoire contre la violence de la politique de l’État turc actuel. Ce qui en ressort, c’est la détermination du personnage principal à sauver son camarade et à mettre les adultes face à leurs responsabilités.

Par Philippe Leclercq, professeur de lettres et critique

Job dating à Versailles, avenir royal du recrutement ?

13 000 professeurs recrutés dans l’académie de Versailles en quatre jours pour pourvoir les postes vacants à la rentrée, l’efficacité surprend mais la méthode interroge : n’est-ce pas un signal déplorable adressé à ceux qui sont en train de préparer le Capes ? Ou un dernier mépris à l’encontre d’un concours dévalorisé avant une véritable politique de ressources humaines ?

Par Pascal Caglar, professeur de lettres