Image par défaut

Norbert Czarny

Brigitte Giraud, ancrée dans le présent

Sélectionnée pour le prix Goncourt et le Goncourt des lycéens 2022 pour Vivre vite (Flammarion), la romancière et nouvelliste publie, chez l’école des loisirs, un roman qui prolonge, sous forme de monologues, le drame survenu dans Jour de courage (2019) : Livio, 17 ans, disparaît après avoir présenté en classe un exposé sur les premiers autodafés nazis.

Par Norbert Czarny, critique littéraire

L’art du kintsugi

Dans Un singe à ma fenêtre, Olivia Rosenthal part au Japon enquêter sur les témoins et victimes d’un attentat au gaz sarin qui a frappé le pays du Levant en 1995. C’est pour elle un cheminement vers un chagrin enfoui qui remonte et se révèle à son retour.

Par Norbert Czarny, critique littéraire

Les Suppliques : lettres sans réponse

Le documentariste Jérôme Prieur s’appuie sur les travaux de Laurent Joly pour réaliser Les Suppliques. Un film tout en rigueur et en émotion sur ces lettres envoyées, en vain, par des Juifs au maréchal Pétain en 1941, pour qu’il intercède en faveur d’un parent ou d’une connaissance arrêté ou empêché de travailler. Diffusé le lundi 11 juillet à 22h55 sur France 3.

Par Norbert Czarny, critique

Le rayonnement d’Annie Ernaux

L’auteure, ancienne professeure de lettres, fait l’objet d’un numéro du Cahier de l’Herne. Des hommages lui sont rendus et permettent de découvrir ou redécouvrir son œuvre en partie autobiographique. Elle y témoigne du métier d’écrire et du rôle de l’écriture dans la vie. Elle vient de recevoir, ce 6 octobre, le prix Nobel de littérature 2022.

Lieux, de Georges Perec : l’inédit inachevé paraît

Dans Lieux, l’auteur de La Vie mode d’emploi décrit douze lieux parisiens sur le mode des choses vues, puis les redécrits plus tard de mémoire, et ainsi de suite pendant douze ans. Une construction mathématique tout oulipienne, qui stimule l’écriture, la mémoire, l’imaginaire et le lecteur. Cet ouvrage inédit paraît aujourd’hui, quarante ans après sa mort, et en accès libre en ligne. C’est un événement.

Par Norbert Czarny, critique littéraire

Éric Vuillard :
quand la banque gagne la bataille

L’écrivain revisite la guerre d’Indochine dans un récit qui met en lumière quelques journées peu connues réparties en trois temps : une plantation de caoutchouc en 1928, la réunion d’André Michelin et de F. W. Taylor, théoricien du management industriel et l’hommage d’Édouard Herriot, rendant hommage aux « héroïques soldats » sur le front. À noter : Éric Vuillard sera l’invité de la Maison de la Poésie, à Paris, ce soir 24 janvier, et de la librairie Le Divan demain soir, 25 janvier.

Par Norbert Czarny, critique littéraire