Programme Erasmus+ 2021-2027 : de nouvelles opportunités pour tous

© Erasmus+ 2021

Présidente d’Evalue, association des experts et des évaluateurs de l’Union européenne, Viviane Devriésère présente Erasmus + 2021-2027. Ce nouveau programme de mobilités pour les élèves et les personnels de l’Éducation entend doubler son nombre de participants en incluant d’avantage ceux des réseaux d’éducation prioritaire et des zones rurales. Il souhaite également intégrer des objectifs de développement durable dans les projets défendus et les transports utilisés.
Avec une forte augmentation de 80 % de ses financements, le nouveau programme Erasmus + 2021-2027 vise à toucher dix millions de participants en Europe, contre cinq auparavant. Si l’éducation n’est pas une compétence européenne mais nationale, Erasmus + entend devenir un soutien majeur des mobilités et des programmes d’éducation dans les pays de l’Union. L’objectif étant de créer un espace européen de l’éducation. Celui-ci sera centré sur le numérique, la formation des enseignants, le développement durable (projets et transports) et l’inclusion, en cherchant à intégrer dans le programme des publics fragiles qui s’en tenaient jusqu’alors à l’écart. Pour ce faire, Erasmus + entame un travail de simplification des dossiers et des procédures, et de meilleure communication, notamment en direction des réseaux d’éducation prioritaire Rep et Rep + et des territoires ruraux.
S’inscrivant dans la continuité du programme Erasmus + 2014-2020, le programme 2021-2027 conserve ses trois actions clés, dont deux concernent les établissements scolaires : l’action clé 1 (KA1) pour les mobilités et l’action clé 2 (KA2) pour les partenariats stratégiques. Les six secteurs concernés restent les mêmes : ce sont ceux de l’enseignement scolaire, supérieur, professionnel, des adultes, de jeunesse et du sport. Il offre de grandes opportunités aux écoles.
Ce nouveau programme se veut plus innovant et plus inclusif en luttant contre le décrochage, l’exclusion, les discriminations, les inégalités. Il est aussi tourné vers le développement durable et plus responsable pour accompagner la transition environnementale : projets autour du développement durable inter-université, modalité hybride avec une partie du programme en ligne, transports doux…
Erasmus + constitue en outre un levier de soutien pour les réformes éducatives nationales en particulier sur le volet numérique. Il vise enfin à améliorer la qualité de la formation des enseignants en accompagnant par exemple des projets sur l’inclusion, contre le décrochage scolaire ou pour le développement linguistique tels qu’ils s’en développent dans les « plans Erasmus » propres à chaque établissement.
Plus d’informations :
School Education Gateway
eTwinning

Présentation de l’action clé 1 (KA1) concernant les mobilités

L’action clé 1 est une action de mobilité pour les élèves et les personnels de l’enseignement scolaire. La dimension plus fortement stratégique du nouveau programme Erasmus + est visible dans cette action qui demande aux candidats de se projeter jusqu’en 2027.
L’action clé 1 soutient les objectifs suivants :

  1. Améliorer la qualité de l’enseignement et des apprentissages dans l’enseignement scolaire :

• en soutenant le développement professionnel des enseignants, des chefs d’établissement et des autres membres du personnel.
• en promouvant l’utilisation de nouvelles technologies, et de méthodes d’enseignement innovantes.
• en améliorant l’apprentissage des langues et la diversité linguistique dans les écoles.
• en favorisant le partage et le transfert des meilleures pratiques dans le secteur de l’enseignement et pour le développement des écoles.

  1. Contribuer à la création d’un espace européen de l’éducation :

• en renforçant la capacité des écoles à s’engager dans des échanges et une coopération transfrontalières, et à réaliser des projets de mobilité de grande qualité.
• en faisant de la mobilité à des fins d’apprentissage une véritable opportunité pour tous les élèves.
• en favorisant la reconnaissance des acquis d’apprentissage atteints lors de séjours de mobilité à l’étranger effectués par les élèves et les personnels des écoles.
Les organismes qui peuvent participer à l’action clé 1 dans le secteur de l’enseignement scolaire sont les suivants :

  1. Les écoles dispensant un enseignement général au niveau pré-primaire, primaire ou secondaire
  2. Les autorités publiques locales et régionales, organismes de coordination et autres entités actives dans le secteur de l’enseignement scolaire

La nouveauté du programme Erasmus 2021-2027 est la possibilité offerte aux porteurs de projets de demander une accréditation. L’accréditation est pour le secteur scolaire l’équivalent des Chartes Erasmus pour l’enseignement supérieur. Elle permet un accès facilité aux financements : l’établissement ayant obtenu une accréditation pourra bénéficier de financements pour ses activités de mobilité durant les sept années du programme.
L’accréditation Erasmus est un outil pour les établissements et organismes de l’enseignement scolaire qui souhaitent mettre en place des mobilités pour les élèves et les personnels. Il est demandé au candidat de concevoir une stratégie de mise en œuvre des activités de mobilité de grande qualité s’inscrivant dans le cadre d’un effort de développement de son organisme sur la période allant jusqu’en 2027. Cette stratégie, appelée « plan Erasmus », est un volet essentiel de la candidature d’accréditation.
Deux possibilités s’offrent aux établissements scolaires : ils peuvent solliciter une accréditation Erasmus individuelle pour leur organisme ou une accréditation Erasmus en tant que coordinateur d’un « consortium de mobilité ». Si un organisme demande une accréditation individuelle, il soumet un dossier pour la mobilité de ses personnels ou apprenants : si un organisme veut être le coordinateur d’un « consortium », il gère les contrats et la partie administrative de tous les partenaires et leur attribue les ressources ; les membres du consortium peuvent ainsi se focaliser sur la pédagogie. Un consortium accrédité peut intégrer de nouveaux membres les années suivantes. Un consortium devrait comprendre au minimum un coordonnateur et deux organismes membres appartenant au même pays que le coordonnateur.
Un établissement peut donc déposer un projet d’accréditation ou rejoindre un consortium accrédité. S’il est accrédité pour le secteur scolaire, il peut aussi rejoindre un consortium pour un autre secteur (enseignement professionnel, par exemple).
Les bénéficiaires de l’action clé 1 sont les élèves et les personnels impliqués dans l’éducation, de la maternelle à la terminale. Le programme Erasmus vise à toucher tous les élèves et spécialement ceux présentant des besoins particuliers : en classes ordinaires, en classes bilangues et européennes, en REP et REP +, en territoires ruraux, en décrochage scolaire, en SEGPA, ULIS, l’objectif étant l’égalité des chances et l’inclusion de tous.
Les personnels concernés sont : les enseignants, les personnels administratifs et de direction, les inspecteurs, les conseillers pédagogiques, les personnels sociaux et de santé, de la petite enfance, du scolaire et du périscolaire.

Différentes activités sont possibles

• Pour les élèves :
– des mobilités de groupes d’élèves de 2 à 30 jours.
– des mobilités d’études ou de stages 10 à 365 jours.
• Pour les personnels :
– un stage d’observation de pratiques de 2 à 60 jours :
– une activité d’enseignement en Europe de 2 à 365 jours ;
– une formation en Europe de 2 à 30 jours ;
– l’accueil d’un expert pour qu’il dispense une formation de 2 à 30 jours ;
– l’organisation de rencontres d’élèves ;
– l’organisation pour des élèves d’une partie de leur scolarité en Europe ;
Un élève peut donc : participer à une activité de groupe avec sa classe au sein d’un établissement partenaire, profiter d’une mobilité individuelle plus longue dans cet établissement en étant logé dans une famille d’accueil, et effectuer son stage de 3ème à l’étranger.
Le prochain appel pour les accréditations se tiendra en octobre 2021.
Pour préparer :

Lire les règles de la candidature.
Consulter le site Pénélope +.

Viviane Devriésère

Image par défaut
Viviane Devriésère

Laisser un commentaire