Image par défaut

Delphine Thiriet

Décomposée, de Clémentine Beauvais, inspiré par « Une Charogne », de Baudelaire

Roman-poème en vers libres paru dans une collection dédiée à la poésie, « L’Iconopop » (chez L’Iconoclaste), Décomposée, de Clémentine Beauvais, donne la parole à « Une Charogne », de Baudelaire. C’est aussi l’occasion d’un regard contemporain et transversal sur Les Fleurs du mal, au programme de l'épreuve anticipée de français.

Par Delphine Thiriet, professeure de lettres