La Zone d’intérêt,
de Jonathan Glazer

En suivant le quotidien du commandant d’Auschwitz-Birkenau et de sa famille, Jonathan Glazer filme la théâtralité d’un monde qui fait mine de ne pas voir ni entendre, ni même sentir l’odeur des cheminées qui tournent à plein régime, dans un coin de l’image.
Philippe Leclercq, critique

Fort comme la mort :
Le Molière imaginaire (2024), d’Olivier Py

La mort de Molière à l’issue du Malade imaginaire est un fait bien connu. Le film réalisé par le dramaturge et metteur en scène Olivier Py lui apporte un éclairage singulier, au prix d’une liberté féconde prise par rapport à l’histoire. En salle le 14 février 2024.
Par Martial Poirson, professeur d’histoire culturelle, de littérature et d’études théâtrales à l’université Paris 8

Comment enseigner l’écriture créative ?

À l'occasion de la parution de L'Artisanat du roman. Initiation à l'écriture créative, essai de Thomas Lavachery qu'elle publie, L'École des lettres organise une rencontre sur le thème « Comment enseigner l'écriture créative ? », le MERCREDI 27 MARS de 14h30 à 17h30, dans ses locaux au 11, rue de Sèvres à Paris (6e) ou à distance via Zoom

Emmanuel Macron et le théâtre pour la galerie

Plutôt que de faire comme si rien n’existait en la matière et que la lumière ne venait que de lui, le président aurait pu valoriser le travail en place : la pratique du théâtre dans l’enseignement public est une tradition qui date d’avant la Révolution et qui anime déjà bon nombre d’établissements.
Par Pascal Caglar, professeur de lettres (Paris)

Vœux d’élèves pour 2024

Dans un des collèges les plus pauvres de Paris, des élèves, dont certains arrivés récemment en France, ont formulé des souhaits pour la nouvelle année. Photographie d’une certaine jeunesse avec ses espoirs, ses réflexions et de vraies difficultés, évoquées très pudiquement. À bon entendeur ?
Marie-Astrid Clair, professeurs de lettres

Hors les murs avec des réfugiés ukrainiens

Faire cours dehors permet de créer un climat de confiance et de sérénité dans un groupe y compris d’adultes : dans un contexte moins formel, les échanges sont facilités et les notions, le vocabulaire et les expressions sont mieux mémorisés quand ils sont directement reliés à des situations concrètes.
Sophie Monot, formatrice français langue étrangère