Sommaire n°2. Décembre 2022-Février 2023

Découvrez le sommaire complet du numéro 2 de L'École des lettres, décembre 2022-février 202", consacré à l'autobiographie et au récit de soi.
Parmi de nombreux sujets et actualités culturelles, retrouvez :
- un entretien avec Philippe Meirieu pour la sortie de Grandir en humanité ;
- une rencontre avec Brigitte Giraud pour Porté disparu, juste avant que le prix Goncourt ne lui soit décerné ;
- une analyse de La Religieuse, vue par Denis Diderot et Jacques Rivette,
et bien d'autres rubriques, comme celle de Marie Pérouse-Battello, intitulée les Mots du moment, consacrée ce trimestre au paradoxe de l'assertivité.

Formation initiale :
répondre aux doutes des néoprofs

Dans quelle mesure la formation initiale dispensée dans les Inspé peut-elle être à la hauteur des exigences toujours plus fortes de stagiaires légitimement déconcertés par la complexité du métier ? Essai de réponse à quelques questions que se posent les enseignants débutants.
Par Antony Soron, maître de conférences HDR, formateur agrégé de lettres, Inspé Sorbonne Université

Poésie d’un temps ordinaire

Professeur de littérature à Paris-Sorbonne et spécialiste de poésie moderne et sonore, Michel Murat publie un essai consacré à la poésie d’après-guerre*. Dans cette période « interrègne », il voit briller notamment Ponge, Senghor, Césaire, Rabearivelo, puis André Frénaud, Armand Robin et Jean-Paul de Dadelsen.
Par Norbert Czarny, critique littéraire

Oussekine, une série poignante et forte d’enseignements

Poignante et rythmée, la série d’Antoine Chevrollier offre un support précieux pour le dernier chapitre du programme d’histoire de troisième : « Femmes et hommes dans la société des années 1950 aux années 1980 : nouveaux enjeux sociaux et culturels, réponses politiques ».
Par Jean-Riad Kechaou, professeur d’histoire au collège Camille-Corot de Chelles (Seine-et-Marne)

Quand l’autobiographie se fait critique : L’Âge d’homme, de Michel Leiris

Dans son autobiographie dédiée à Georges Bataille, l’écrivain ethnologue a tenté de parler de lui-même avec le maximum de sincérité. Quitte à verser dans l’autocritique, voire l’autodérision et le sarcasme, y compris envers ses proches.
Par Alain Beretta, professeur de lettres