« Un marchepied vers des découvertes »

Pour Sébastien Cavalier, président du pass Culture, le projet gouvernemental porté par le candidat Macron en 2017, en direction des jeunes de 18 ans, n’a connu qu’une seule version évolutive. Dernières innovations : s’étendre aux jeunes de 15 à 17 ans, ainsi qu’aux établissements scolaires. Le livre reste l’offre la plus prisée chez les jeunes, le spectacle vivant chez les enseignants.
Propos recueillis par Ingrid Merckx, rédactrice en chef de L'École des lettres

« La curiosité et l’intelligence sont parmi ce que nous avons de meilleur »

Science-fiction pas si futuriste, Ce que nous sommes confronte un privilégié équipé d’un cerveau numérique à la brusque perte de la plupart de ses connaissances. Que reste-t-il d’humain en lui ? Zep s'interroge en dessinant un monde où la forêt est devenue un refuge face à une ville qui aspire une énergie phénoménale.
Propos recueillis par Ingrid Merckx, rédactrice en chef de L’École des lettres

« Ce qui nourrit mon œuvre : réfléchir à des possibles »

Bpocalypse d’Ariel Holzl est paru peu avant le premier confinement. Un sacré clin d’œil pour ce roman « post-apo » où des lycéens survivent dans une ville-monde, Concordia, repliée en autarcie après une catastrophe. Ils doivent notamment cohabiter avec une caste de dirigeants décidée à exterminer de nouveaux arrivants mutants.
Propos reccueillis par Ingrid Merckx

Raconte-moi des histoires naturelles

Qui a commencé son exploration par La Hulotte ? Ce journal « le plus lu dans les terriers » ou « dans les nids », la formulation varie, est né mensuel naturaliste, en 1972, dans les Ardennes, avant de devenir trimestriel et d’étendre sa parution à tout le territoire. Il a la particularité d’allier l’humour et la rigueur scientifique pour décrire des animaux et des plantes, et de les illustrer avec des dessins en noir et blanc réalisés par l’auteur des textes, Pierre Déom. Avec ce beau projet, qui a atteint les 150 000 abonnés, cet instituteur et naturaliste a toujours voulu éviter le côté rasoir et jargonneux de certains « cours de sciences nat’ ».