Construire une progression littéraire

Dans le cadre de la spécialité « Humanités » en terminale, savoir élaborer une progression littéraire permet de baliser un itinéraire et des angles sur la carte du programme. C’est l’une des phases fondamentales de la préparation du cours par le professeur : elle oriente tout son enseignement à venir.

Par Stéphane Labbe, professeur de lettres

Élaborer une progression annuelle revient à baliser les grandes étapes du voyage littéraire (et philosophiques pour ce qui relève de l’enseignement d’humanités) que le journal officiel invite à entreprendre. Il s’agit d’esquisser un itinéraire, de déterminer les angles de vue privilégiés qu’on choisit de porter sur la carte du programme. C’est l’une des phases fondamentales de la préparation de cours du professeur car c’est elle qui va orienter son enseignement futur et lui donner cohérence.

La culture féminine dans les contes de fées

Fin XVIIe, les autrices de contes de fées, dont Marie Catherine d’Aulnoy et Marie Jeanne L’Héritier de Villandon, s’engagent en faveur de l’éducation et de la lecture. La curiosité et la connaissance ne sont plus perçues comme moralement condamnables, mais comme des outils pour se protéger des dangers, corriger ses défauts, voire acquérir de l’éloquence et de l’esprit.

Par Sandrine Aragon, Sorbonne université

Comment s’affranchir efficacement d’une pandémie

Dans le Moyen Âge obscurantiste de L’Estrange Malaventure de Mirella, une jeune fille rousse est agressée par les hommes et considérée comme une sorcière. Une accusation que l’héroïne de Flore Vesco tournera finalement à son avantage. Ce roman rencontre les préoccupations de notre époque et croise les objets d’étude autour de la ville pour les quatrièmes, et des travers de notre société pour les troisièmes.