« La jubilation d’un bouche-à-oreille public »

Cette expression du poète André Velter défend la lecture à voix haute comme moyen de résister aux commotions du monde. C’est l’occasion de revenir sur la distinction entre l’oralité et le sonore, et de s’intéresser à la présence de la voix dans l’écrit et à l’implication corporelle des élèves dans la lecture.
Par Jean-Luc Bertolin, IA-IPR lettres, académie de Besançon

Enseigner le français en collège :
propositions de progressions pédagogiques annuelles

Entre liberté pédagogique et contraintes programmatiques, comment aborder une progression annuelle adaptée à chaque niveau ? Comment s’approprier les programmes et impliquer les élèves ? Éléments de cadrage.
Par Inès Hamdi, professeure de lettres au collège Victor-Hugo à Noisy-le-Grand et Antony Soron, maître de conférences HDR, formateur à l’Inspé Sorbonne université

« Un marchepied vers des découvertes »

Pour Sébastien Cavalier, président du pass Culture, le projet gouvernemental porté par le candidat Macron en 2017, en direction des jeunes de 18 ans, n’a connu qu’une seule version évolutive. Dernières innovations : s’étendre aux jeunes de 15 à 17 ans, ainsi qu’aux établissements scolaires. Le livre reste l’offre la plus prisée chez les jeunes, le spectacle vivant chez les enseignants.
Propos recueillis par Ingrid Merckx, rédactrice en chef de L'École des lettres

Découvrir et créer des univers nouveaux grâce à Charlie et la chocolaterie

Proposée en cinquième ­– mais pouvant facilement être adaptée pour la sixième – autour de l’objet d’étude « Regarder le monde, inventer le monde – Imaginer des univers nouveaux », cette séquence prend appui sur Charlie et la chocolaterie, de Roald Dahl. Une lecture qui tisse des liens à partir de la faim, de la gourmandise et de l’imagination, avec d’autres textes comme Oliver Twist ou Hansel et Gretel.
Par Marie-Astrid Clair, professeure de lettres (académie de Paris)