Faire hospitalité au sauvage

Les élections européennes l’ont montré, le déni écologique perdure. Comment accueillir le sauvage ? Peut-on faire preuve d’empathie avec un animal ? Ce sont les questions qui ont été soulevées lors d’un colloque sur l’écopoétique, organisé par l’Inspé Paris le 4 juin.
Par Antony Soron, maître de conférences HDR, formateur agrégé de lettres, Inspé Paris Sorbonne-Université

Écrivain infiltré : semaine 3

Cette année, une semaine par mois, l’écrivain Éric Pessan était en résidence dans un lycée parisien pour animer des ateliers d’écriture. De son poste de visiteur introduit, il a observé cet établissement de l’intérieur, ses élèves, ses enseignants, ses personnels… Il livre cet été, en feuilleton, un récit de stupeur et de tristesse, traversé de fulgurance et de joie trop rares. À retrouver chaque vendredi sur Ecoledeslettres.fr
Éric Pessan, écrivain

La littérature de jeunesse
à l’épreuve du sauvage

Nathalie Bernard et Xavier-Laurent Petit étaient invités le 20 mars à l’Inspé de Paris pour une journée d’étude consacrée au sauvage. Ces deux auteurs se sont pris au jeu du décryptage critique et des propositions pédagogiques sur leurs œuvres respectives.
Par Antony Soron, maître de conférences HDR, Inspé Paris Sorbonne-Université

Exposition sur les Justes parmi les Nations

Les terminales du lycée René Goscinny à Drap (Provence-Alpes-Côte d’Azur) ont réalisé une exposition en hommage à Joseph et Ludovina Gallo reconnus Justes en 2004. Soit dix panneaux sur la mémoire de la Shoah et la lutte contre l’antisémitisme sur la Côte d’Azur.
Par Fanny Genoux, professeures documentaliste (Académie de Nice).

Écrivain infiltré : semaine 2

Cette année, une semaine par mois, l’écrivain Éric Pessan était en résidence dans un lycée parisien pour animer des ateliers d’écriture. De son poste de visiteur introduit, il a observé cet établissement de l’intérieur, ses élèves, ses enseignants, ses personnels… Il livre cet été, en feuilleton, un récit de stupeur et de tristesse, traversé de fulgurance et de joie trop rares. À retrouver chaque vendredi sur Ecoledeslettres.fr
Éric Pessan, écrivain

« C’est quoi comme nom ? » :
menaces sur les binationaux

Prof de français langue étrangère, Sai Beaucamp Castro de Henriques revient sur sa propre double nationalité : française née à Lisbonne de mère française et de père portugais. Comment expliquer sa propre inquiétude aux femmes migrantes qu’elle va retrouver en cours lundi 8 juillet, lendemain d’une élection décisive ?
Par Sai Beaucamp de Castro Henriques, professeure de français langue étrangère.

Écrivain infiltré

Cette année, une semaine par mois, l’écrivain Éric Pessan était en résidence dans un lycée parisien pour animer des ateliers d’écriture. De son poste de visiteur introduit, il a observé cet établissement de l’intérieur, ses élèves, ses enseignants, ses personnels… Il livre cet été, en feuilleton, un récit de stupeur et de tristesse, traversé de fulgurance et de joie trop rares. À retrouver chaque vendredi sur Ecoledeslettres.fr
Éric Pessan, écrivain

« C’est vrai qu’on va perdre notre double nationalité ?  »

Lendemain d’élections au collège : « Si le brevet, l’inscription au lycée et les vacances prennent le dessus, le pire est à venir », explique Jean-Riad Kechaou, professeur d’histoire-géo en banlieue parisienne. Témoin de l’inquiétude de ses élèves, il constate que le programme du Rassemblement national est aux antipodes de ses missions.
Par Jean-Riad Kechaou, professeur d’histoire-géo et d'éducation morale et civique

Six personnages en quête d’auteur,
de Luigi Pirandello, au Vieux-Colombier :
rompre les digues de la vérité

À quoi sert le théâtre aujourd’hui ? interroge cette pièce de Pirandello mise en scène par Marina Hands. Une question brûlante alors que le festival d’Avignon vient d’ouvrir, étranglé par l’inquiétude du monde de la culture face aux scores du Rassemblement national. Avec Guillaume Gallienne dans le rôle du metteur en scène.
Par Philippe Leclercq, critique