Recherche avancée

Mémoriser Codes oubliés Vous abonner
Page d’accueil Actualités Nous suivre Lettre d'information S'abonner Contact

Fiche Article
Référence article : 4393
Titre : Français en sixième
Le conte : lecture diachronique de « Cendrillon »
Auteur de l'article : Nadia Mouafi
Discipline(s) : Français
Page(s) : 17
Résumé : L’année de sixième s’ouvre en français sur l’étude du conte. Si cette étude doit être l’occasion de mettre en place la notion de schéma narratif et celle de personnage, elle doit aussi faire émerger la spécificité de ce genre, issu de la rencontre entre une tradition orale et un écrivain. L’objectif de cette séquence est double. Elle identifie d’abord les mécanismes de ce passage à l’écrit. Pour cela, elle examine trois versions de « Cendrillon », puis demande aux élèves d’inventer à leur tour une version de « Cendrillon » dont ils feront le récit à l’oral. Ce type de travail mené en début d’année permet de préparer l’étude détaillée d’un conte en introduisant les outils de l’analyse du texte narratif et la notion de merveilleux. Il peut aussi être l’occasion d’évoquer l’existence d’une mémoire collective et indo-européenne et, ainsi, de préparer la lecture des textes fondateurs, mais aussi celle des fables. Enfin, en articulant lecture, écriture et oral, cette séquence favorise la prise de parole rapide au sein d’une nouvelle classe.

Déroulement de la séquence : six séances, avec pour support « Cendrillon » des « Contes d’Asie mineure », recueillis par Calliopi Moussaiou-Bouyoukou, « Cendrillon » des « Contes de ma mère l’Oye », de Perrault, « Cendrillon » des « Contes » de Grimm…
Niveau(x) : sixième (Collège)
Année : 93e année 2001-2002
Revue(s) : L'école des lettres des collèges
Numéro et date revue : n°4 1er octobre 2001
Thème(s) : Conte - genre du conte
Contes merveilleux
Programme(s) : Lecture - contes

Retour page de résultats


Veuillez vous connecter ou souscrire un abonnement pour pouvoir télécharger l'article.


Mentions légales Conditions d’utilisation l’école des loisirs l’école des max Chut ! les livres lus Rue de Sèvres