Eugénie Grandet
De l’ombre à la lumière

Un beau clair-obscur et un montage ralenti pour mieux coller au rythme du récit balzacien : Marc Dugain dépeint une Eugénie Grandet avide d’amour dans l’obscurité de la prison paternelle. Sous les traits de Joséphine Japy, la jeune femme trouve refuge et salut dans le contact avec la nature.

Par Philippe Leclercq, professeur de lettres, spécialiste de cinéma

« I am Greta »

Brillante, émouvante, la militante écologiste suédoise apparaît, dans le portrait documentaire de Nathan Grossman, comme une enfant capable de déplacer des montagnes. Partie à l’assaut de la crise climatique pour lutter contre son éco-anxiété, elle attend des réponses qui ne viennent pas. Sa colère grimpe, comme chez la génération climat.

Ingrid Merckx, rédactrice en chef de L'École des lettres

Échos et déchirure

CINÉMA. Inspiré de faits historiques, le cinquième long métrage de Jasmila Zbanic tisse une fiction qui ramène aux heures les plus sombres du conflit bosniaque. « La Voix d’Aïda » se déroule dans un périmètre unique et fermé, où les civils sont les otages d’une guerre qui les dépasse, autour d’un personnage d’interprète impliquée et écartelée. En salle le 22 septembre . Par Philippe Leclercq

L’épreuve des faits

Dans « France », Bruno Dumont met en scène l'obscénité d'un certain journalisme de télévision par l'intermédiaire d'une vedette d'un talk show sur les malheurs du monde, incarné par une Léa Seydoux inquiétante et magnétique. Pleine de morgue et n'hésitant pas à bidonner ses reportages dans son hideuse  fabrique de l'information, elle change de direction après avoir renversé un livreur à scooter. Par Philippe Leclercq

« Ibrahim », de Samir Guesmi

CINÉMA – Il est des films qui semblent n’avoir été écrits que pour la beauté dramatique d’une seule scène. Ou d’une image, comme celle ici, de la main d’un père doucement posée sur la joue de son fils adolescent pour…

« Les 2 Alfred », de Bruno Podalydès

COMÉDIE DOUCE-AMÈRE. Les 2 Alfred de Bruno Podalydès offre une formidable satire du monde hyper-connecté d’aujourd’hui, qui est déjà celui orwellien de demain… Car, comme chez Tati, le héros podalydésien a l’intuition que quelque chose lui file entre les doigts. Les…