Éric Vuillard :
quand la banque gagne la bataille

L’écrivain revisite la guerre d’Indochine dans un récit qui met en lumière quelques journées peu connues réparties en trois temps : une plantation de caoutchouc en 1928, la réunion d’André Michelin et de F. W. Taylor, théoricien du management industriel et l’hommage d’Édouard Herriot, rendant hommage aux « héroïques soldats » sur le front. À noter : Éric Vuillard sera l’invité de la Maison de la Poésie, à Paris, ce soir 24 janvier, et de la librairie Le Divan demain soir, 25 janvier.

Par Norbert Czarny, critique littéraire