Faut-il réformer les règles d’accord du participe passé ?

Elle est réputée la règle la plus difficile de la langue française. L’accord du participe passé, quand le complément d’objet direct est antéposé, a fait couler de l’encre. Certains grammairiens défendent l’invariabilité totale du participe passé. Le linguiste Bernard Cerquiglini retrace son épineuse histoire.

Par Jacques Vassevière, professeur de lettres